Macron .Il ne sort pas ex nihilo

Pourquoi BFM et la très zélée Ruth déploient un effort tout particulier pour favoriser Macron.

MACRON : UN CADEAU DE 14 MILLIARDS D’EURO A PATRICK DRAHI EN ÉCHANGE D’UNE CAMPAGNE DE MATRAQUAGE MÉDIATIQUE

1) Patrick Drahi est un milliardaire patron du groupe Altice (Numéricable/SFR/SFR Médias). 

Il contrôle un groupe de médias puissant (BFM TV/RMC/L’express/Libération).

2) Le 28 octobre 2014, le tout nouveau ministre de l’Economie, Emmanuel Macron autorisait le rachat de SFR par Patrick Drahi contre l’avis de son prédécesseur Arnaud Montebourg. Dans les 6 mois qui ont suivi cette décision, la valeur du groupe de Drahi a plus que doublé et a fait gagner plus de 14 milliards d’euro à ses actionnaires.

3) Macron a floué l’état français car il a choisi un groupe qui paye très peu d’impôts en France. Montebourg craignait que le rachat de SFR par Altice ne se traduise par une gigantesque évasion fiscale. En 2014, Montebourg éreinte Drahi alors qu’il est ministre, des enquêtes fiscales sont alors diligentées par Bercy et ses déclarations ci-dessous sont sans ambiguïté. « Numericable a une holding au Luxembourg, son entreprise est cotée à la Bourse d’Amsterdam, sa participation personnelle est à Guernesey dans un paradis fiscal de Sa Majesté la reine d’Angleterre, et lui-même est résident suisse ! Il va falloir que M. Drahi rapatrie l’ensemble de ses possessions, biens, à Paris, en France. Nous avons des questions fiscales à lui poser ! ». Par ailleurs Drahi fera le plus grand plan social de 2016 en licenciant 5000 personnes chez SFR

4) Pour remercier Macron, Drahi a mis son groupe de médias à disposition de sa campagne et a organisé un matraquage médiatique sans précédent en faveur de Macron. Ce soutien s’organise d’ailleurs de manière tout à fait évidente.
Un proche de Patrick Drahi, patron du pôle médias du groupe Altice, Bernard Mourad, rejoint Macron pour organiser son mouvement « En Marche » en Octobre 2016. Bernard Mourad, ancien banquier de Patrick Drahi, s’était plus particulièrement occupé, en 2014, de l’opération de rachat de SFR. Depuis février 2015 il est le patron de la branche média du groupe Altice, c’est-à-dire la personne qui dirige l’Express, Libération, BFM TV et RMC.

5) En autorisant le rachat de SFR, Macron a fait d’une pierre deux coups. Cette opération se révèle en effet fort juteuse pour le clan Macron, puisque la banque d’affaires qui se charge de cette vente n’est autre que la banque Lazard. La banque Lazard est dirigée en France par Mathieu Pigasse, propriétaire du journal Le Monde et soutien essentiel de la campagne d’Emmanuel Macron. Les banques d’affaires toucheront de l’ordre de 260 millions d’euro de commissions sur ce deal. Si l’on veut moraliser la vie politique et éviter les conflits d’intérêts, est-il normal que le patron d’une banque qui est aussi patron de presse soutienne un candidat dont la décision lui a rapporté autant d’argent ? Le 22 février Bayrou se ralliait à Macron sous quatre conditions. Macron acceptait avec un cynisme écœurant la condition suivante « Je demande expressément que le programme du candidat comporte en priorité une loi de moralisation de la vie publique, en particulier de lutte contre les conflits d’intérêt. Je refuse, comme je l’ai refusé toute ma vie que des intérêts privés, de grands intérêts industriels ou financiers, prennent la vie publique en otage. Je ne cèderai rien sur la séparation nécessaire de la politique et de l’argent.

« Je crois avoir démontré qu’avec Macron nous sommes rentrés dans un niveau de corruption, de collusion avec les intérêts privés et de manipulation de l’opinion publique, jamais atteint dans notre 5ème république. Nous assistons au coup d’état médiatique d’un escroc. »

Excellent 

Vu sur le net

Franchement, c’est trop  génial !!!!!!!!!!!!!

Si Noël avait eu lieu en 2016, cela donnerait la «une» suivante dans tous les journaux télévisés :
«Hier, le 24 décembre, un nouveau-né a été trouvé dans une étable. La police s’est rendue immédiatement sur les lieux et a fait appel au SAMU. Un menuisier et une mineure (vraisemblablement la mère) ont été placés en garde à vue.  Lire la Suite

R.I.P: Ceylan Ozalp :  » Les jihadistes de l’État islamique ont peur des femmes »Ils doivent avoir peur du peuple Français

Il nous faut  toujours penser à ceux qui se battent contre Daesh.

Ils nous faut penser à nos soldats engagés dans cette lutte.

Il nous faut penser à nos mort aux combats tombés au champ d’honneur.

Il nous faut nous ra peller de nos morts dans les attentats terroristes.

N’oublions pas nos blessés qui souffrent dans leurs chairs.

Arrêtons de céder du terrain à ces sauvages,gardons notre fierté.

Mettons à l’honneur nos héros,soldats ou anonymes et arrêtons de parler de ces fous qui osent nous menacer.

Imposons le respect à ceux qui viennent chez nous,et imposons leur notre culture et pas

l’inverse