victimes

Au milieux de ce fatras médiatique que j’entends et que je vois aujourd’hui, je voudrai parler de personnes que l’on semble avoir oubliés.

En effet qui nous parle, nous montre les blessés ,militaires ou civils qui souffrent dans leurs chairs ,les unes pour avoir voulu nous protéger,les autres pur avoir été la cible de terroriste sans foi ni loi .

On en arrive à oublier les morts de ces combats lointains, « loin de chez nous en Afrique ».Loin peut être mais pour notre sécurité ici en métropole.

Je sais bien que les médias ne jurent que par l’immédiateté et le sensationnel.

Mais cela veut il dire que nous devons nous habituer à cette guerre à ces blessée à ces morts ?

On dirait que tout est fait pour qu’ils tombent dans l’oubli, rapidement. On nous bassine avec des débats dont la teneur est proche du zéro absolu, mais on ne nous parle plus de ces hommes et ces femmes touchés dans leur chair

Combien de victimes des attentats ,des actes de guerres sur les théâtres d’opération sont encore sur leur lit de souffrance, combien ne pourrons plus jamais vivre comme avant, combien attendent encore de justes indemnisations,

Mais j’ai l’impression de crier dans le désert et que tous le monde s’en fiche ,ou que certains on envie de faire oublier, tant il est vrai que des articles ou des reportages sur la souffrance ne sont pas « à la mode » et quelque part gênent dans les médias trop habitués à nous vanter les joies heureuses de la société de consommation, que des soldats blessés défendent dans leur combat.

J’ai mal à mon pays qui a été capable de mettre un monuments au mort dans chaque villages après la guerre de 1914 et qui est incapable de nous rappeler les souffrances d’aujourd’hui.

Quand donc aurons nous une grande mobilisation pour faire en sorte que ces victimes ne se sentent pas délaissées par leur patrie ,une fois que l’effet médiatique aura terminé son œuvre.

Ils ou elles attendent dans le silence la reconnaissance à laquelle ils ont droit, devront t il défiler avec des banderoles ou il sera inscrit, « souvenez vous, vous auriez pu être à notre place », pour les uns et « c’est pour vous que nous nous battions » pour les autres.

A part de rares reportages, je n’ai rien vu ni entendu qui soit à la hauteur de leur sacrifice.

On a oublié que pour chaque mort, chaque blessé ,ce sont des dizaines de proches de parents qui souffrent aussi, alors ,la moindre chose que pourrait faire nos politiques à l’ego sur dimensionné et avide de pouvoir, c’est de ne pas oublier ces français et de leur rendre justice.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s