AAiooDo.png

Calais: le démantèlement de la « Jungle » va continuer assure le gouvernement

C’est le plus grand bidonville de France. Et le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, veut prendre le problème à bras-le-corps. Le ministre se rend ce vendredi dans la « jungle » de Calais, où vivent aujourd’hui entre 6.900 et 10.000 migrants. Jamais le camp n’avait été aussi peuplé depuis sa création au printemps 2015.

Calais: le démantèlement de la « Jungle » va continuer assure le gouvernement

Bernard Cazeneuve a annoncé que le gouvernement allait poursuivre « le démantèlement par étapes » du camp de migrants de Calais.

En février dernier, les autorités avait procédé au démantèlement de la zone sud, avant de s’attaquer à la zone nord du camp. Le camp est divisé, mais les arrivées sont quotidiennes. « Mon intention est bien de poursuivre avec la plus grande détermination. » a annoncé Bernard Cazeneuve dans un entretien à Nord Littoral.

Aujourd’hui, le camp est surpeuplé. Pas assez de douches ni de toilettes, et des bouches à nourrir de plus en plus nombreuses.

« Les conditions de vie sont très mauvaises, depuis que j’ai quitté l’Afghanistan, je suis malade », explique un migrant à BFMTV. Mohammed est arrivé il y a 10 jours, et cherche à rejoindre le Royaume-Uni. « Si je dois rester ici, je préférerais retourner en Afghanistan », continue ce migrant, qui a quitté son pays il y a maintenant quatre ans.

© Fournis par BFMNews Intensifier les départs volontaires 

L’Etat espère intensifier les départs volontaires de Calais. D’ici la fin de l’année, 2.000 nouvelles places d’hébergements seront créées en Centre d’accueil et d’orientation (CAO), et 6.000 places en Centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA) à travers le pays.

L’Etat entend aussi créer 5.000 nouvelles places d’hébergement d’urgence pour demandeurs d’asile en 2017 qui s’ajouteront aux « 10.000 places en CADA » créées « depuis le début du quinquennat, alors que si peu avait été fait par le passé », poursuit le locataire de Beauvau.

Un renfort des forces de l’ordre

Par ailleurs, 200 personnes vont venir renforcer l’effectif des forces de l’ordre déjà présentes sur place. Des forces déployées, selon Bernard Cazeneuve,  » pour la sécurité des riverains de la rocade et du centre-ville » et « pour renforcer la lutte contre ces assauts de camions sur la rocade ».

Le président de la République, François Hollande, se rendra quant à lui fin septembre dans la cité portuaire pour « poser la première pierre de Port Calais 2015 » et s’adresser « à tous les Calaisiens », détaille son ministre de l’Intérieur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :