Que ne feraient ces besogneux de la république pour gagner quelques voix !
Sur le site internet musulman (en français) http://www.ouma.com/ ,

Arnaud Montebourg donne une interview dans laquelle il déclare avec fierté qu’il est d’origine maghrébine par sa mère et que son grand-père maternel, indépendantiste convaincu, a combattu la France dans les rangs du FLN. Entendez par là que son cher papy s’est battu contre « cette sale France colonialiste, blanche et chrétienne » .


Le site http://www.ouma.com  étant lu essentiellement par des musulmans français,

il s’agit donc d’un message destiné à les caresser « dans le sens du poil »,

à les flatter. Le message que Montebourg leur délivre est clair: « Chers musulmans,

je suis comme vous, je suis de votre bord … »

Tous les arguments seront bons pour nos « élites politiques » afin de récupérer des voix en vue de futures élections !

 

Ce que Montebourg évite soigneusement de préciser, c’est l’exacte origine sociale de sa famille maternelle, laquelle faisait partie de ce que l’on pourrait appeler l’aristocratie algérienne : celle des seigneurs régionaux, riches propriétaires terriens, esclavagistes qui faisaient travailler des centaines de paysans miséreux et qui, à partir du milieu du XIXème siècle se rangea aux côtés de la France lors de la colonisation de l’Algérie.

 

Un des ancêtres de Montebourg fut même fait Grand Officier de la Légion d’Honneur en 1867 !
Mais, étrangement, Montebourg ne souvient plus du tout de ces ancêtres-là qui furent des « collaborateurs ».

Il ne se souvient que de son grand-père maternel qui a combattu la France dans les rangs du FLN à la fin des années 1950 …

Montebourg est, pour le moins, un démagogue de bas étage ! Pour plus de détails, lisez ce qui suit si cela vous intéresse.

 

Arnaud MONTEBOURG est le fils de Michel MONTEBOURG, né en 1933 dans la région d’AUTUN, fonctionnaire des impôts, et de Leïla OULD CADI, universitaire, née à ORAN en 1939, professeur d’espagnol et essayiste issue  par son père, Khermiche OULD CADI, d’une famille de walis d’Algérie et d’une mère normande.

Son aïeul Ahmed OULD CADI, Agha de Frendah (ORAN), qui combattit aux côtés de l’armée française lors de la conquête de l’Algérie, fut fait Chevalier de la Légion d’Honneur en 1842, officier en 1852, commandeur en 1860, puis grand officier dans cet ordre en 1867″, ( cf. Wikipedia ).

Arnaud MONTEBOURG aurait donc dû préciser, dans cet entretien, pour être clair, que son aïeul n’était pas un simple fellah, mais était Ahmed OULD CADI, l’Agha de Frendah, un puissant et très riche seigneur rallié à la FRANCE.

 

Il aurait pu préciser que, si son aïeul s’était rangé aux côtés de la FRANCE, c’était pour défendre les populations placées sous son autorité, contre d’incessantes et meurtrières razzias.

Car c’était aussi cela l’Algérie, avant la « pacification française » : des luttes incessantes entre tribus rivales, et des « rezzous » meurtriers, des enlèvements de femmes et d’enfants, des pillages destructeurs.

 

Et pour être honnête jusqu’au bout, MONTEBOURG (qui aurait semble-t-il aimé s’appeler MONTAUDOUAR) aurait pu préciser que pour remercier les médecins français d’avoir éradiqué une épidémie ravageuse chez ses sujets, son aïeul a offert à la FRANCE plusieurs milliers d’hectares sur lesquels a été construite la ville de LOURMEL. Car, n’en déplaise à ceux, nombreux, qui tentent de réécrire l’Histoire, si la colonisation de l’Algérie a fait couler, hélas, beaucoup de sang, par contre la pacification de ce beau pays n’a pu se réaliser que grâce au ralliement à la FRANCE de nombreux notables algériens, dont l’ancêtre de MONTEBOURG faisait partie, ce dont il ne devrait pas rougir de honte.

De même que les plus de cent ans de vie commune et de destin partagés entre la FRANCE et l’Algérie n’auraient jamais été possibles sans les liens qui, au fil du temps, s’étaient tissés entre Algériens et Pieds Noirs, unis par un même amour de ce pays.

 

Arnaud MONTEBOURG peut toujours aujourd’hui s’offusquer qu’on puisse le prendre pour un Pied-Noir. Si, dans cette interview accordé à « oumma.com », il déclare fièrement que son grand-père était du côté du FLN et a combattu pour la décolonisation, il ne peut donc nier, sans mentir, que son aïeul, l’Agha de Frenda, a été un ACTEUR MAJEUR DE LA COLONISATION!…

 

Monsieur « MENTEURBOURG », les Pied Noirs (et fiers de l’être), qui connaissent leur Histoire, ne pouvaient vous laisser leurrer des lecteurs qui ignorent beaucoup de notre Histoire commune, en leur servant des demi-vérités, en fait des mensonges,  sur vos origines !

 

Ce n’est pas beau de mentir par omission et encore moins de se glorifier d’avoir un aïeul qui a combattu la France au côté du FLN et s’en flatter sans vergogne. Pour un ministre (socialiste) de la France, c’est plus que honteux, c’est scandaleux !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s