Capture-d’écran-2013-10-24-à-21.19.12

Vous trouvez pas qu’on n’en parle de trop, de qui? de l’Islam.

La campagne des présidentielles elle même en est floutée.

Oui Floutée, car pendant que l’on parle de l’islam du burkini, de la viande Hala.. on ne parle pas des vrais problèmes.

On a juste entendu quelques remarques sur le taux de chômage, mais l’affaire du jour ,c’est le Burkini.

.Le conseil d’état a tranché, il a invalidé les arrêtés ,dont acte,l égiférons et interdisons une fois pour toutes les signes ostentatoires d’appartenance religieuse dans l’espace public et semi public, et parlons d’autre chose.

Aujourd’hui on ne parle que de l’islam en France ou de France du burkini des immigrés et du terrorisme .On parlera à demi mot des problèmes de l’agriculture ,des charges des entreprises ,des impôts trop lourd…

je trouve que les politiques en font de trop, je suis d’accord sur les mesures, mais s’il vous plaît messieurs les politiques ,parlez nous de la vie courante, des mesures qui nous feront travailler ,consommer,vivre quoi.

Dans la revue de presse que modestement j’essaie de faire, j’ai du mal à trouver un article qui détonne de l’ambiance de guerre de religion ambiante.

C’est pourtant simple, légiférons,mettons la laïcité au cœur de notre vie, fermons les mosquée salafiste, et fini les tenues folkloriques et parlons d’autre chose.

Le terrorisme, on doit en parler, mais on va finir par mettre toute la France en psychose. S’il y a un risque d’attentat, on a moins de chance de mourir dans une explosion ou un tir que de mourir d’un accident de voiture ou d’un arrêt cardiaque. Relativisons. La encore que le politique prennent des mesures et parlons d’autre chose, arrêtons de faire de la publicité à Daesh en le mettant à chacun de nos menus des JT .Légiférons prenons les mesures et parlons d’autre chose.

Les immigrés ,oui il y a un problème, il y en a de trop et ils continuent d’arriver, ils créent une insécurité.

Le problème est grave et mérite l’attention des pouvoirs publics et ils doivent prendre les mesures

Mais que l’on arrête de nous mettre des naufragés dans notre assiette du dîner ,si je reconnaît l’ampleur du problème,je trouve que l’on en fait de trop.

Entendons nous bien ,je ne veux imposer aucune censure, chacun peut bien parler de ce qui lui chante, mais revenons à l’essentiel, à l’emploi, à l’éducation, à la justice, à la police, à l’armée.

IL faut arrêter de parler de l’islam comme si c’était notre seul problème ,c’est lui donner de l’importance, bien sur il faut lutter contre l’islam radical, et bien allons y mais laissons faire les professionnels ,notre engagement nous sera de voter pour des gens qui sauront prendre les mesures nécessaires à la fin du quinquennat en remplacement de l’équipe de bras cassés qui nous gouvernent

Tenez bon encore neuf mois, tient ,le temps d’une grossesse, espérons que le bébé sera à la hauteur de nos espérances.

Delenda est Daesh

Publicités

Une réflexion sur “Billet du 26/08/2016 Et si on parlait des vrais problèmes en soufflant sur l’écran de fumée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s