corse-20160728

« La France est une République indivisible… » Ainsi commence l’article premier de notre Constitution. Mais peu à peu, notre pays s’émiette à cause du cancer islamique et la presse collaborationniste encourage ce mouvement.

Après que des musulmans ont agressé des Corses sur une plage de Sisco, tous les médias sont unanimes pour dénoncer une simple « rixe communautaire ». Décryptage.

Le mot « rixe » salit la Corse

L’emploi du mot « rixe » vise à traiter les Corses comme de simples racailles : nos concitoyens se seraient battus par plaisir, ou juste à cause d’un différend privé relatif à des petits trafics inavouables. Pourtant, la Corse n’est pas une simple barre HLM.

C’est d’ailleurs tout le contraire qui s’est produit : des immondes musulmans à burkinis se sont jetés sur de jeunes ados sans-défense et ont asséné des coups de machette.

Car évidemment, le musulman emmène toujours sa machette à la plage, on imagine ça utile pour faire des tartines de couscous ou sucrer le thé à la menthe.

Le mot « communauté » traite les Corses d’étrangers

Le deuxième mot clé martelé par la presse, c’est « communauté ». La tentative d’imposer la sharia en Corse est reclassée en « heurt communautaire », pour tout relativiser.

Dans cette perspective, la Corse est considérée comme une simple colonie peuplée de différentes tribus, parmi lesquelles on trouverait les Corses.

Voici une sélection non-exhaustive des titrailles

#Sisco : la presse entière traite les Corses de racaille communautaire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s