6056499_reynerie-toulouse_1000x625.PNG

l se trouvé déjà sous le coup d’une peine de 6 mois de prison avec sursis pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste». Ayoub A, un ancien lycéen toulousain de 19 ans, a repris la route de la Syrie, révèle «La Dépêche du Midi». Les parents du jeune homme ont signalé sa disparition le 8 août au commissariat central de Toulouse.
Le quotidien régional est parvenu à retracer le parcours de ce fiché S depuis son départ début août. Le jeune homme s’est d’abord rendu en Espagne puis en Bulgarie avant de traverser les frontières turques et syriennes en toute discrétion. Après un nouveau passage par la péninsule ibérique, le djihadiste a de nouveau été signalé par les autorités bulgares sur leur territoire.

«Ambiance pourrie» en Syrie, ils reviennent en France

En juin dernier, le jeune homme a été condamné à 6 mois de prison avec sursis pour avoir passé trois semaines en Syrie en janvier 2014. L’ami qui l’accompagnait a écopé de la même peine. Respectivement âgés de 15 et 16 ans, les deux adolescents avaient quitté Toulouse le 6 janvier 2014. L’un d’entre eux avait réclamé 500 euros à sa mère pour un soit-disant voyage scolaire en Espagne. «Imagine-toi que je suis mort et fais ta vie normalement», avait-il écrit dans une lettre à sa mère. Les 25 et 27 janvier, les deux jeunes hommes étaient rentrés en France, après avoir été récupérés en Turquie par leurs parents.

Tous deux recrutés via les réseaux sociaux par le Français Mourad Farès, les adolescents avaient reconnu avoir «fait des tours de garde armé d’une kalachnikov» pour l’un, participé «à des missions de surveillance» pour l’autre. Ils avaient affirmé avoir quitté la Syrie à cause de «l’ambiance pourrie» qui régnait au sein du groupe djihadiste francophone.  

Ayoub A. n’a jamais caché son adhésion aux thèses djihadistes. Avant son départ en Syrie, il avait été condamné pour des violences et pour apologie du terrorisme : le jeune homme avait partagé sur Facebook des photos de Mohamed Merah, rappelle «La Dépêche». En octobre 2016, il doit à nouveau comparaître pour des violences sur une jeune fille dont il n’appréciait pas la tenue vestimentaire.

 

  leparisien.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s