erbil-main

Toujours d’actualité,les Français sont encore au combat contre Daesh au coté des Kurdes et participent a la bataille de Mossoul.

Ils sont les dignes successeurs des Français parti combattre au Liban en 1975 et ou

wwwwwwStéphane Zanétacci a trouvé la mort en 1976

Sans mandat des autorités françaises, une quinzaine d’ex-soldats de l’Hexagone ont décidé d’aller combattre l’EI aux côtés des peshmerga, au Kurdistan irakien. Mercenaires ou idéalistes armés, qui sont les membres de la « Task Force Lafayette » ?

erbil-2-EM

Quatre-vingts ans plus tôt, ils auraient peut-être fait partie des Brigades internationales, ce corps armé de milliers de volontaires européens venus aider les Républicains à lutter contre l’Espagne franquiste. Aujourd’hui, ils font partie de la « Task Force Lafayette », un groupe d’anciens militaires français venus apporter leur aide logistique et militaire aux peshmerga (combattants kurdes irakiens) dans leur lutte contre l’organisation de l’État islamique (EI).

Sans mandat de leur pays, cette « force » d’une quinzaine d’hommes – tous d’anciens soldats des armées de terre, de mer, de l’air – ont prévu de s’envoler pour le Kurdistan irakien à la fin de l’année 2015. Pour quatre mois minimum, un an idéalement. Deux d’entre eux sont déjà sur place et le gros du contingent devrait arriver au mois de décembre. Gekko* est à l’origine de la « Force Lafayette ». Pour cet ancien soldat de 25 ans, ex-membre de l’armée de terre spécialisé dans le renseignement, s’engager sur le terrain était une évidence. « Je ne pouvais pas rester les bras croisés. Il fallait que je fasse quelque chose », explique-t-il calmement.

L’idée de partir est venue au mois de mai 2015 quand la barbarie de l’EI, « les vidéos d’exécution, les images d’hommes, de femmes, d’enfants, tués, violés, crucifiés… » lui sont devenus insupportables. « Je voulais rejoindre un groupe anti-EI en qui je pouvais avoir confiance et qui partageait mes valeurs de démocratie », explique Gekko. Mais trouver un groupe de confiance avec lequel collaborer en Syrie s’est avéré trop compliqué : « Il y a une multitude de mouvements, d’alliances, de contre-alliances… En rejoignant les différentes factions de l’armée syrienne libre (ASL), par exemple, nous aurions été taxé d’anti-Bachar [al-Assad]. Cela aurait été perçu comme une ingérence. » Quelles que soient ses opinions envers ce régime, Gekko assure qu’il ne veut mettre en avant ni engagement politique, ni confession religieuse. La « Task Force Lafayette » se revendique avant tout « neutre ». Alors, elle a décidé de rejoindre les peshmerga au Kurdistan irakien : « C’était le choix le moins risqué ».

Nourris, logés, armés par les Kurdes

Au début, Gekko a voulu partir seul. « J’ai parlé de mon projet à un copain, un ancien soldat lui aussi. Il a été séduit par l’idée et a voulu m’accompagner », explique-t-il. D’autres les rejoignent. La mission se fait connaître par le bouche à oreille. Au total, une quinzaine de candidats se rallient au projet, tous des amis d’amis, âgés de 25 ans à 55 ans, et tous ayant un passé militaire en Afghanistan, au Mali, en Centrafrique, en Somalie. « On ne pouvait pas être plus… D’une part, parce que je ne pouvais pas en gérer davantage, d’autre part, parce que la majorité des membres de la ‘Task force Lafayette’ sont d’anciens commandos des forces spéciales, ils ont l’habitude de travailler en petit groupe ».

À moins de trois mois du départ, la Task Force a déjà réglé la plupart des détails de sa mission. Ses membres seront nourris et hébergés par des Kurdes dans les alentours de Kirkouk, « mais nous ne pouvons pas dire où », précise Gekko. Le groupe détient un capital de plus de 35 000 euros, obtenu via des dons de particuliers, des ventes de produits dérivés, des aides d’entreprises privées dont les noms n’ont pas été révélés. Cet argent sera destiné à « acheter du matériel, des médicaments, des outils de soins et des kits humanitaires », indique un communiqué publié sur le site de participation en ligne. Le matériel militaire et les armes seront « fournis » sur place…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s