de-gaulle
« Il n’y a qu’une fatalité, celle des peuples qui n’ont plus assez de forces pour se tenir
debout et qui se couchent pour mourir. Le destin d’une nation se gagne chaque jour
contre les causes internes et externes de destruction ».

Contact

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s