imavvvges

Je n’aime pas vraiment Franz-Olivier Giesbert, mais je l’écoutais ce matin sur LCI et il a émis des paroles de bon sens.

Les Fiançais ont tendance à se mortifier et sont sommes toutes assez content de l’ensemble du système social dont ils usent et abusent.

Le système français est uniquement basé sur le social et sur l’intervention de l ‘état

Certes, nous ne sommes pas dans un état communiste,mais quand on sait que 57% du PIB est ponctionné par les dépenses publiques ,ça laisse interrogatif.

Nous dépendons tous un niveau ou a un autre de la puissance publique et nous profitons de ces 57% d’un coté ou de l’autre.

En tant qu’handicapé , je suis peut être mal placé pour en parler mais j ai quand même remarqué quelques dérives de cet étatisme social.

Sans pour autant parler de fraude,de nombreuses personnes profitent des failles du système ,et sont ensuite les premier à râler sur les prélèvements obligatoires.

Plusieurs exemples.

On peut commencer par les régimes spéciaux des grosses entreprises privées parapublique et publique.

En cas de maladie, il n’y a pas de jours de carences,et bien curieusement ,quand on a mis une journée de carence,l es arrêts maladie ont chuté de façon vertigineuse.

On a pris l’habitude de s’arrêter pour rien ou presque rien, le plus flagrant est la grippe, qui n’est souvent qu’un simple rhum,désagréable, mais qui n’empêche personne de travailler.

Autre exemple avec le régime spécial des intermittents du spectacle. Leur système de chômage leur permet de travailler un certain nombre d’heures pour toucher les allocation chômage ,et éventuellement de travailler au noir pendant cette période ,ce qui ne leur fait rien perdre en revenu, quand la retraite sonnera ,ils regretteront cette cette attitude , mais en tous les cas ,tout le monde le sait ,et les patrons et employés,artistes ou techniciens s’en servent allègrement.

Remarquer bien que ce principe de travailler et de profiter des droits au chômage est fréquent aussi dans des métiers, comme la restauration.

Et puis dans le cadre général, combien de gens au chômage, dont je ne mets pas en doute la réalité de leur situation ,attendent tranquillement la fin de droits avant de chercher du boulot, oui mais à ce moment la ,il est trop tard. On ne leur avait surtout pas expliqué que la recherche d’emploi est un boulot a plein temps.

Et quand l’on veut toucher un tout petit peu ces lois, alors la CGT prononce ses oukases, surtout ne changeons rien, c’est bien pour nous les syndicats et éventuellement cela protège les salarié, ou plus exactement il s’en fiche, du moment qu’ils gardent leur prérogatives syndicales

Le plus extraordinaires ces temps ci est la mobilisation des lycéens des étudiants contre la loi EL Khomri ,qu’ils n’ont visiblement pas lu, et que la CGT, le syndicat du non systématique a rejeté par principe. Certaines mauvaise langue disent que pour obtenir un bon poste au PS, il faut avoir été président de l’UNEF et avoir fait plier le gouvernement quel qu’il soit.

Ce que tous ces brave gens ne veulent pas se rendre compte, c’est que la France ne pourra plus durer comme cela, déjà les dépense de l’état ont baissé, les collectivité locales voient leurs dotations baisser aussi, et les petits artisans et sous traitants qui en dépendent, et qui n’ont pas pris la peine de chercher des marchés ailleurs, en ressentent les conséquences dans leur carnet de commandes, il est tellement plus facile d’attendre des commandes de l’état.

Ce que je veut dire,c’est que les français,cohérents avec leur caractère, râleur,hurlent la bouche pleine et ne se rendent pas compte que l’État providence,c’est fini,et qu’il faut prendre des mesures pour libérer le travail,et donc l’emploi.

Rester aux 35H est un contresens absolu, et le plus grave,c’est que l’on a accordé ces 35H pour « donner des loisirs au salariés »… qu’ils ne peuvent pas se payer;mais qui voient le nombre d’heure et le salaire en premier avant de demander la définition du poste de travail.

De mon temps,on demandait d’abord en quoi consistait le poste ,ensuite le salaire et après les avantages sociaux et le temps de travail.

Depuis des dizaines d’années,l ’État d’esprit socialiste a monté les salariés contre les patrons et vice et versa,ce qui rend tout accord impossible,chacun se méfiant de l’autre. D’une nation avancée, la France est devenue une nation rétrograde, au lieu de regarder l’avenir, la France se regarde le nombril, et si les Français ne se réveillent pas, non seulement l’emploi va décliner encore mais en plus l’État n’aura plus les moyens de payer ces avantages sociaux.

imavvvvgesiges

Alors Gaulois de toute race et de toute religion arrêtons de nous quereller et de rouspéter , mettons nous au travail, la France est un pays riche de savoir et de courage, il ne lui manque aujourd’hui que d’un peu d’audace, et de sacrifice pour qu’enfin cette fichu courbe du chômage s’inverse, et que notre pays reprenne sa place parmi les nations

Delenda est Daesh

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s