Alexandre LE MERIl y a 1 heure
AAgKAFI
© Fournis par BFMNews
Valérie Pécresse, la présidente Les Républicains du conseil régional d’Ile-de-France, était lundi matin l’invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et sur RMC.

Invitée lundi matin sur BFMTV et RMC, Valérie Pécresse juge crucial « l’accord d’entreprise » dans la loi Travail. « Aujourd’hui l’innovation vient par le bas (…). Dans une start-up internet, ce ne sera pas la même chose que dans une entreprise du bâtiment. La négociation doit être décentralisée au plus près du fonctionnement de l’entreprise, c’est le coeur de la loi El Khomri. Et si on revient dessus avec des rigidités nationales supplémentaires, on aura tout perdu. On est en train d’engager la marche arrière et peut-être de s’engager dans une impasse, et ce serait terrible pour le pays », prévient Valérie Pécresse. « Aujourd’hui, on a l’impression qu’on a un gouvernement honteux, qui se retire dès que les jeunes » manifestent contre la loi El Khomri.

A propos de la primaire de la droite dans la perspective de la présidentielle 2017, « il ne faudrait pas qu’il y ait plus de candidats que d’idées », prévient Valérie Pécresse, qui n’est pas elle-même candidate à cette primaire, mais « va proposer un certain nombre d’idées, sur la simplification administrative, sur le rétablissement de l’autorité, sur la lutte contre la radicalisation ». D’ici là, elle souhaite agir en tant que « pacificateur », puis choisira son champion « à l’automne ».

Le « risque » d’un « nouveau Sangatte »

Dans le très chic 16e arrondissement de Paris, les riverains se mobilisent contre l’arrivée d’un centre d’hébergement pour personnes sans domicile fixe, dans des habitations provisoires. « Je comprends qu’il faille faire un centre d’hébergement dans le 16e, mais en même temps je vois bien le risque qu’il peut y avoir à faire un centre d’hébergement dans un bois. On peut avoir des débordements (…) qui fassent que tout le monde aille vivre dans le bois. Il y a un vrai risque d’avoir un nouveau Sangatte (…). Nous avons aujourd’hui des vrais bidonvilles qui s’installent même à l’intérieur de Paris ».

Les transports sont l’un des problèmes majeurs en Ile-de-France. « On n’a pas su développer les transports en commun dans la grande couronne. Dans mon projet, il y a un plan ‘1.000 bus’ pour la grande couronne. Il faut aussi des places de parking, (…) et puis il faut reprendre les travaux sur les routes ». La présidente de la région plaide pour « des voies dédiées pour les transports en commun et le covoiturage ». Comment financer ces mesures? Avec « des économies sur le fonctionnement »: « On (le conseil régional, Ndlr) va déménager de l’autre côté du périphérique, nous allons vendre les sept hôtels particuliers dans lesquels est la Région ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s